Documents télégraphiques

RemonterSommaire


    L'affranchissement des correspondances télégraphiques se faisait jusque fin 1910 au moyen de timbres-poste. Les timbres affranchissant les dépêches télégraphiques étaient annulés au moyen d'un cachet à contour octogonal spécifique. Des documents télégraphiques revêtus de timbres oblitérés sont pratiquement introuvables car leur destruction était obligatoire après un an. Par contre les timbres oblitérés par cachets octogonaux détachés – probablement lors de la destruction des archives – ne sont pas rares.  Il peut aussi s'agir de cachets appliqués par complaisance, en général, sur des timbres de faible valeur faciale.
Il existe quatre types de cachets :
Types A et Aa : Le type Aa est le seul à avoir été utilisé au XIXe siècle. Les deux premiers chiffres du millésime étant fixe et le cachet pour le XXe siècle n’étant pas encore arrivé, la ligne prévue pour les heures a été remplacée par 19 et l’année a été supprimée ;
Types B et C : L’année est parfois exprimée par deux ou quatre chiffres ;
Type D : l’ordre jour, mois, heure est parfois heure, jour, mois. Cette forme de cachet a vu le jour fin 1911. En 1911, les télégrammes n’étaient plus revêtus de timbres-poste, comment se fait-il que nous trouvions des timbres isolés oblitérés au moyen de ce cachet dans une localité telle qu’Élisabethville qui était pourvue d’un bureau de poste ?


Type A

Type Aa

Type B

Type C

Type D

Bureaux télégraphiques ayant utilisé des cachets octogonaux.

Ligne Banana - Boma – Léopoldville – Coquilhatville
Section Boma – Léopoldville - Cette section a été officiellement mise en service le 1er mai 1899.
BOMA (5°51 S, 13°03) et MATADI (5°50 S, 13°27) - On peut téléphoner et télégraphier entre ces deux localités depuis juillet 1895. On connaît des timbres oblitérés par ces deux bureaux dès 1897.
Boma : types A (1897 – 1899), Aa (1902) et C (1900 – 1911)
Matadi : types A (1897 – 1899) et C (1900 – 1911)



TUMBA (5°27 S, 14°37) - La ligne a atteint Tumba le 1er septembre 1896. Ce bureau est fermé le 28 novembre 1905. On trouve néanmoins des timbres oblitérés jusqu'en juin 1906.
type C (1903 – 1906)


LÉOPOLDVILLE (4°20 S, 15°18) - La ligne a atteint Léopoldville le 1er septembre 1898. Le cachet n'est connu qu'à partir de 1904.
type B (1901 – 1911)


Bureaux complémentaires
THYSVILLE (5°16 S, 14°51) - Ouvert officiellement le 16 janvier 1906.
type B (1907 – 1911)
Un cachet au type C a servi durant la période 1925 – 28 pour oblitérer la correspondance.


BOMA (Affaires étrangères) - Ouvert et fermé à des dates inconnues. On connaît des timbres oblitérés au type B en 1907 et 1908.



KINSHASA (4°20 S, 15°18) - Ouvert officiellement le 17 janvier 1911. Le cachet est connu depuis juillet 1904. Ce bureau est mentionné comme bureau téléphonique, dans Le Mouvement Géographique de 1905, col. 350.
type B (1904 – 1911)


MADIMBA (4°58 S, 15°09) - Bureau ouvert officiellement le 4 mai 1911. Le bureau de poste n'est ouvert que le 18 août de la même année.
type C (1911)

Section dérivée Boma – Banga-Tshela
LUKI (5°37 S, 13°01) - Ouvert officiellement le 15 août 1901 et fermé le 10 janvier 1918. Il n'y avait pas de bureau de poste.
type C
LUKULA (1°04 S, 17°12) - Ouvert officiellement le 19 août 1908. Le bureau de poste n'a été ouvert que le 1er juin 1912.
type C (1910 – 1911)


Section Léopoldville – Kwamouth - Cette section a été officiellement mise en service le 20 décembre 1899.
KWAMOUTH (3°16 S, 16°12) - La ligne a atteint Kwamouth en juillet 1899. Le bureau de poste a été ouvert le 1er mai 1914.
type B (1901 et 1907 – 1911)


Section Kwamouth – Coquilhatville - Cette section a été officiellement mise en service le 20 septembre 1900.
MOPOLENGE (2°34 S, 16°20) – Ce bureau est transféré à Bolobo le 25 janvier 1912. Il n'y avait pas de bureau de poste. Les seules oblitérations connues datent de novembre 1904 et de juillet 1905.
type B (1904 – 1905)

LUKOLELA (1°04 S, 17°12) - Le bureau de poste n'a été ouvert que le 4 octobre 1922.
type C (1910 – 1911)
COQUILHATVILLE (0°08 N, 18°16) - La ligne a atteint Coquilhatville en décembre 1899.
type B (1904 – 1911)
Bureaux complémentaires
IREBU (0°37 S, 17°46) - Ouvert officiellement le 1er mai 1906 et fermé le 31 juillet 1915. Oblitérations connues dès 1903. Ce bureau est mentionné comme bureau téléphonique, dans Le Mouvement Géographique de 1905 col. 350.
type C (1903 - 1904)  - 2 chiffres pour indiquer l'année
type C (1907 – 1911)  - 4 chiffres pour indiquer l'année


YUMBI (1°54 S, 16°34) - Ouvert officiellement le 19 août 1908. Oblitérations connues en octobre 1904. Ce bureau est mentionné comme bureau téléphonique, dans Le Mouvement Géographique de 1905 col. 350.
type C


BOLOBO (2°09 S, 16°14) - Ouvert officiellement le 25 janvier 1912. Le bureau de poste a été ouvert le 25 novembre 1912.
type B mais sans doute par complaisance


Ligne Bukama - Kambove - Likasi - Élisabethville - Sakania
    La ligne Élisabethville – frontière (Sakania) a été décidée par arrêté royal du 26 juin 1912 et prolongée par la suite vers le Nord jusqu'à Bukama.
    La section Élisabethville – Sakania a été officiellement mise en service le 28 novembre 1911. Elle a été prolongée vers le Nord jusqu'à Kambove en 1913 et jusqu'à Bukama en 1918.
ÉLISABETHVILLE (11°40 S, 27°29) - Ouvert officiellement le 28 novembre 1911.
type D (1912)


SAKANIA (12°45 S, 28°33) - Ouvert officiellement le 28 novembre 1911.
type D (1912)
BAYA (11°52 S, 27°26) - Ouvert officiellement le 25 janvier 1912 et fermé le 16 octobre 1914.
type D (1912)
TSHINSENDA (10°52 S, 26°38) - Ouvert officiellement le 26 janvier 1912 Ce bureau est fermé le 27 août 1913. Il n'y avait pas de bureau de poste.
type B mais uniquement par complaisance
KAMBOVE (12°18 S, 27°58) - Ouvert officiellement le 27 août 1913.
type B (1918 !)
BUKAMA (9°12 S, 25°51) - Ouvert officiellement le 11 septembre 1918.
type D (1929 !)
LIKASI (Jadotville) (10°59 S, 26°44) - Ouvert officiellement le 21 septembre 1918 et fermé le 9 mars 1926.

            Un cachet au type B a servi, durant la période 1925 – 27, pour oblitérer la correspondance.
Ligne Albertville - Kongolo
            Cette ligne a été construite durant la première guerre dans un but militaire. La section Albertville – Kongolo a été officiellement mise en service le 6 juillet 1917. On ne connaît ni timbre isolé ni pli oblitéré au moyen des cachets dont l’empreinte est reproduite ci-dessous.
ALBERTVILLE (5°56 S, 29°11)


KONGOLO (5°24 S, 27°00)


Le service télégraphique dans les territoires occupés par les Belges dans l'Est Africain Allemand.

Formulaire utilisé le 17 janvier 1917 revêtu de 3,75 F de timbres annulés au moyen
d'un cachet rectangulaire ne renseignant que la date.

Collection M.Hopperets


Télégramme du 20 janvier 1917. Timbres oblitérés au moyen de la griffe de Tabora