Falsifications des valeurs katangaises
RemonterSommaire

Emissions provisoires
Toutes les surcharges incomplètes doivent être considérées comme des faux.
Création de curiosités :
surcharge de timbres n'étant pas repris dans l'arrêté du 15 novembre 1960
kat/kfalsi06.jpgkat/kfalsi07.jpg

surcharge de timbres du Ruanda-Urundi qui ne se trouvaient pas à Elisabethville lors de la sécession. Connue sur fleurs : 15 c, 20 c, 25 c, 40 c, 50 c, 60 c;  animaux protégés : 10 c; 20 c; Coopération technique : français et flamand
   kat/kfalsi05.jpg
Surcharges inventées de toutes pièces.
13-21-9-1961 Victoire de l'armée Katangaise
A l'endroit et à l'envers
kat/kfalsi09.jpgkat/kkalsi10.jpgkat/kfalsi11.jpg
kat/kfalsi02.jpg
13-10-1961 Armistice O. N. U. C. Katanga E'ville
  kat/kfals0i8.jpg

Timbres-taxe

De fausses surcharges existent. Elles mesurent 2,8 x 15 mm.

Invention
    Un fumiste inconnu lance sur le marché une série de douze timbres avec dentelure très irrégulière de sa fabrication. Il a repris les timbres de la république imaginaire du Counami de 1893 et remplacé le nom du pays par Katanga et la date par 1960. Des lettres ont même été confectionnées notamment avec en-tête ou à l'adresse de la société SODIMAT à Elisabethville. (voir R. Vervisch, Les timbres de fantaisie Bruxelles 1992).
kat/kfalsi01.jpg
  kat/kfalsi03.jpg
kat/kfalsi04.jpg