Port d'armes

RemonterSommaire



La délivrance des ports d'armes était soumise à une taxe de 20 F.  Cette taxe est acquittée à l'aide de deux timbres-poste que le demandeur remet  au receveur des impôts. Ce dernier colle les timbres sur le permis et appose sa signature en guise d'oblitération. Ceci explique que l'on rencontre de nombreux timbres à 10 F annulés par une signature.
La période d'utilisation fiscale de timbres-poste sur les permis s'étale du 16 juin 1892 au 29 avril 1909. Les timbres employés sont donc : le 10 F ocre "Léopold II" et les trois 10 F vert "Baron Dhanis" dent 14 1/2, dent 12 et surchargés "Congo belge".