République populaire

RemonterSommaire

5 août au 30 novembre 1964.

TIMBRES CONGOLAIS SURCHARGES "REPUBLIQUE POPULAIRE"
    Ces timbres sont des témoins d'une des périodes les plus tragiques de l'histoire du Congo après l'indépendance.
    En 1964, le Congo essaie en vain de se remettre des troubles causés par les sécessions katangaise et sud-kasaïenne ; mal géré, manquant de cadres, ravagé par les rivalités ethniques, le pays reste désorganisé. Profitant du mécontentement général régnant dans le pays, quelques personnalités politiques soutenues par des états communistes et par la Tanzanie tentent d'organiser ce qu'ils appellent la "République Populaire du Congo". Ces politiciens sont souvent originaires de régions traditionnellement hostiles aux Européens, ce qui explique en partie le caractère profondément raciste et xénophobe de la rébellion (Maniema, Kwango-Kwilu et Stanleyville).
    S'appuyant sur diverses croyances (notamment sur l'invulnérabilité que leur confèrent certaines médications), n'ayant en face d'eux que l'armée congolaise dont l'incapacité est notoire, les rebelles mettent les deux-tiers du Congo à feu et à sang, établissant leur quartier général à Stanleyville.
    Incapables d'organiser quoique ce soit, s'étant coupés du reste du monde par leurs excès et leur incurie, les rebelles fuiront en débandade lorsque les paracommandos belges débarquent à Stanleyville le 24 novembre 1964, opération qui permit de délivrer et de sauver la plupart des otages étrangers emprisonnés et séquestrés dans des conditions indignes.
    Il faut donc bien souligner le fait que les rebelles n'entendaient pas proclamer une quelconque sécession de plus, mais bien se substituer aux autorités en place à Kinshasa.
    Quelque temps après la fin de ces événements tragiques, des timbres congolais surchargés "République Populaire" apparurent sur le marché philatélique.
    Les timbres ont été créés par la volonté des autorités qui contrôlèrent une bonne moitié du pays. La grande quantité de timbres surchargés exclu le tripotage philatélique. Ces timbres n’ont jamais été vus oblitérés car les étrangers étaient emprisonnés et n’avaient pas accès à la poste. De plus le service postal avec l’étranger était interrompu. On peut même se demander s’il fonctionnait en dehors de Stanleyville.

Arrêté
    Le Ministre des Postes, Télécommunications et Téléphones
    Vu le Décret-loi du 5 septembre 64 créant la République Populaire du Congo ;
    Vu les dispositions organiques du service postal ;
    Vu la nécessité impérieuse du maintien de la perception des taxes relatives à l'affranchissement des correspondances ;
    Vu qu'il est indispensable de doter les timbres-poste en circulation dans l'étendue des zones libérées, d'une mention originaire par rapport aux structures actuelles du pays ;
    Vu que la mention « République Populaire du Congo » est, du moins pour le moment, la seule indiquée pour apporter aux valeurs postales une figure originaire appropriée à la République ;
    Vu l'existence du trafic postal international ;
    Vu la nécessité de maintenir les liaisons internationales d'une part ;
    Vu également l'importance de veiller régulièrement à la nature des correspondances échangées avec l'étranger, d'autre part ;
    Vu l'urgence ;
    ARRETE
    ART. 1
    Il est émis en tirage limité des séries de timbres-poste dites « République Populaire du Congo »
    ART.2
    Ces séries à tirage limité comprennent les valeurs suivantes :
0,70 fr. ; 1 fr. ; 1,60 fr. ; 2 fr. ; 2,40 fr. ; 3 fr. ; 3,50 fr. ; 4 fr. ; 5 fr. ; 6 fr. ; 6,50 fr. ; 7 fr. ; 7,50 fr. ; 8 fr. ; 9 fr. ; 10 fr. ; 12 fr. ; 20 fr. ; 25 fr. ; 30 fr. ; 50 fr. ; 60 fr. ;
    ART. 3
    Les timbres des séries susdites seront seuls admis pour l’affranchissement des correspondances tant pour le service interne que pour le service international ;
    ART. 4 :
    Les tarifs actuels restent d’application ;
    ART. 5 :
    Les correspondances en provenance de la République Populaire et destinées à l’étranger sont soumis à censure ;
    ART. 6 :
    Les textes des correspondances dont question à l'art. 5 seront rédigés exclusivement en français et uniquement sur cartes spéciales mises en vente par l'Administration des postes.
    ART. 7 :
    Le présent arrêté entre en vigueur le jour dû sa signature.
    Le Ministre des Postes, Télégraphes & Téléphones.
    F. Sabiti.

Surcharge REPUBLIQUE POPULAIRE exécutées par la S.C.P.R.L. Imprimerie Moderne de Stanleyville.
Période théorique de validité : 21 octobre 1964 au 24 novembre 1964
Masques du Congo Belge 1947-1948
1         70 c                     vert                          (cb 283)          10 898 ex.
2         1,60 F                  gris-bleu et bleu         (cb 286B)        43 098 ex.
3         2,40 F                  vert et vert-noir          (cb 287A)        41 247 ex.
4         7,50 F sur 70 c      vert                           (cb 283)         26 800 ex.
5         50 F                    orange et noir              (cb 294)          38 630 ex.
rp01.jpgrp02.jpgrp03.jpg
rp04.jpgrp05.jpg

Ces 5 timbres se trouvent sur 5026 cartes numérotées avec grand cachet décoratif :
République populaire du Congo
Stanleyville le 5 septembre 1964
qui est parfois complété par un cachet rond du 21.10.1964

rp001.jpg

Fleurs surchargées Congo 1960 .
Remarque : un 6,50 F lilas (394) avait été commandé en 898 exemplaires mais jamais réceptionné par la poste. Bizarrement il n’est connu qu’avec surcharge renversée. Où a-t-il été récupéré ?
rp06.jpg

Animaux surchargés Congo 1960
7           3,50 F  lilas-gris          (407)   5 262 ex.
8          6,50 F  brun et jaune     (409)      860 ex.
rp07.jpgreppop_008.jpg

U.P.U. 1963 .
10       20 F    vert                (476)   3400 ex.
rp10.jpg

Remarque  : Un 7 F (475) avait été commandé mais jamais réceptionné. Il est donc inconnu.
Oiseaux avril/août 1963
Il existe deux types de surcharge. La grande est la plus courante.
11        4F       rose, bleu et vert         (488)  27 590 ex.
12        7F       vert-bleu et noir         (491)   74 098 ex.
13        8F       jaune-orange et noir    (492)   48 900 ex.
14        10F     bleu, rose et noir         (493)  31 960 ex.
15        20F     olive et rouge            (494)    26 792 ex.
Grande surcharge
rep_pop/rp11.jpgrep_pop/rp12.jpgrep_pop/rp13.jpg  
  rep_pop/rp14.jpgrep_pop/rp15.jpg
Petite surcharge
rep_pop/rp11a.jpgrep_pop/rp12a.jpgrep_pop/rp13a.jpgrep_pop/rp14a.jpg

Réconciliation 1963
16        9F                                     (512)   5 060 ex.
17        12F                                    (513)  32 110 ex.
Grande surcharge
rep_pop/rp16.jpgrep_pop/rp17.jpg
Petite surcharge   

rep_pop/rp17a.jpg

Marché Commun C.E.E . 1963.
18        9F      multicolore               (512)    7 578 ex.
19        12F    multicolore               (513)    6 760 ex.

rep_pop/rp18.jpgrep_pop/rp19.jpg

Lovanium 1964 .
20        25F                                   (527)   17 678 ex.
21        30F                                   (528)   22 200 ex.
22        60F                                   (529)   23 448 ex.

rp20.jpgrp21.jpgrp22.jpg

Récupération 1964 .
23        1F                                    (536)   29 900 ex.
24        2 F                                   (534)   48 694 ex.
25        3F                                    (543)   29 300 ex.
26        4F                                    (544)   48 500 ex.
27        5F                                    (539)   49 400 ex.
28        6F                                    (541)   48 300 ex.
29        8F                                    (535)   29 798 ex.
rp23.jpgrp24.jpgrp25.jpg
  rp26.jpgrp27.jpgrp28.jpgrp29.jpg

Erreurs et curiosités de surcharge  : Certaines valeurs existent avec surcharge renversée (N"1, 2, 4, 11, 12, 13, 14, 24, 25, 26 et 29), d’autres avec surcharge déplacée (4, 5) etc.

rep_pop/rp02cu.jpgrep_pop/rp03d.jpgrep_pop/rp13a.jpg
rep_pop/rp16a.jpgrep_pop/rp17cu.jpg

D’après le C. O. B. les N° 314, 359, 377, 394, 405, 417, 487, 488 et 537 du Congo sont connus avec la surcharge «République Populaire».

rep_pop/rp314.jpgrep_pop/rp377.jpgrep_pop/rp417.jpg
cb314 surchargé      cb377 surchargé              cb417 surchargé

Le document suivant a été présenté à la vente publique D. Delhaye :
rep_pop/reppop1.jpg
1964 ? Rébellion Kabila ?
Je m'interroge sur son authenticité.